Un raté plutôt réussi.

Reprenons le cours de l’histoire sans plus tarder ! Nous sommes fin novembre 2018. Et nous en sommes là :

Pour nous re-situer dans le contexte : la voûte est terminée. Les joints intérieurs sont achevés avec la grande participation d’André et Enzo (voir l’avant dernier article « La voûte, vue de l’intérieur » ) . Le rendu est assez joli à nos yeux. Il nous faut poursuivre à présent la façade du four. Voici une vue d’ensemble :

le 29 novembre 2018

Je découpe un carton avec cette forme que je trouve harmonieuse pour donner naissance à l’arche qui reliera les deux piliers.

Le rendu au sol me plaît assez :

Sur le même principe que la construction de la voûte du four, je mets en place un support bois en contreplaqué de 5 mm sur lequel je viendrai m’appuyer. Pendant ce temps, Enzo s’occupe de réhausser la ceinture isolante du four en béton cellulaire.

Cliquer sur la première photo elle s’agrandit.

Plus j’avance et plus je vois le support en contreplaqué se déformer. Ma belle forme harmonieuse arrondie s’est transformée. A vouloir faire vite avec cette fatigue que je traîne, je sous-estime le poids ajouté par chaque brique (2,5 kg par brique). Deux supports supplémentaires (obliques) n’auraient pas permis cette déformation. Las de cette journée de travail, j’hésite à démonter. Nous sommes le 4 décembre 2018.

(Cliquer sur les photos) :

Finalement après concertation avec Ghislaine et les garçons, cela ne choque pas. Au contraire, ça plaît : un raté plutôt réussi avec une forme… originale 🙂

2 réponses sur “Un raté plutôt réussi.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *