La première pierre du four !

Ça y est la construction du four a bel et bien démarré. La première pierre, ou plutôt le premier parpaing  a été posé le 31 décembre 2017. Une manière forte de finir l’année en beauté ! Pour démarrer du bon pied, c’est Frédéric, mon super voisin, qui pose le premier parpaing tout en me donnant ses recommandations. Souvenez-vous, dans mon premier article j’avais parlé du four du couvent de Cerfroid , à Brumetz, construit en tuiles plates anciennes.  C’est justement Frédéric qui l’a construit.                              Il pose ensuite le 2ème parpaing, puis me guide pour la pose du 3ème. Je prends la suite en écoutant bien ses conseils. C’est parti !                     J’ai cette chance d’être particulièrement bien entouré pour mener à bien mon projet de construction :

  • Entre mon voisin Frédéric qui a construit le four du couvent de Cerfroid, qui touche à tout, et débordant de bonnes idées,
  • Jacques qui a aussi construit son four avec son expérience de boulanger qui ne manque pas d’idées et d’astuces en tout genre. A titre d’exemple, l’année dernière il a entrepris d’aménager totalement sa camionnette en camping-car… Il a tout fait de A à Z, isolation, plomberie, électricité, meubles… Un chef-d’œuvre !
  • Et Yannick, architecte de métier qui passe aussi de temps en temps pour voir évoluer le chantier et m’apporter ses conseils techniques et aussi en lien avec la règlementation.  Yannick a également construit plusieurs four à pain, dont ceux du Moulin de Brisé et de Priez, cités aussi dans mon premier article.

Fred,  Jacques et Yannick sont les 3 personnes référentes vers qui je me tourne régulièrement lorsque j’ai besoin de conseils, lorsque je suis à cour d’idée ou encore lorsque je suis bloqué. Sans eux, ce projet ne verrait pas le jour.

Maintenant que je « maîtrise » la fonction diaporama, je vous propose de voir le socle du four se lever de terre. Je vous donne quelques explications ensuite. J’en profite pour remercier les copains qui sont venus mettre la main à la pâte : Fred, Stéphane, Ghislaine, Clovis, Christophe, Nico, BenJ,  Vincent, et mes 3 loulous Charlotte, Enzo et Mathias ainsi qu’Emilie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici donc le temps rattrapé ! Je vous écris maintenant au présent. Cette photo date du 13 janvier 2018. Aujourd’hui nous sommes le 21 janvier et c’en est toujours au même point. Les travaux vont pouvoir reprendre la semaine prochaine (enfin demain).                                      Pour terminer cet article je vous donne quelques précisions techniques :

J’ai finalement opté pour un four à gueulard de 2,20 m sur 1,80 m. , dans lequel je prévois d’enfourner environ 90 pains de 500g, soit 3 fois la capacité du four de Jacques dans le lequel je cuis mes fournées actuellement. Le choix du gueulard me fera gagner du temps pour le nettoyage de la sole et surtout me permettra de me préserver davantage.  Au départ j’étais parti pour construire un four sans gueulard car c’est un coût supplémentaire considérable : les accessoires en fontes sont très onéreux. Mais les passages difficiles récemment traversés m’ont fait changer d’avis, préférant optimiser mes conditions de travail. Ce projet qui me tient à cœur se doit de durer dans le temps, donc avec des choix qui en découlent directement.

Voici pour aujourd’hui. Dans un prochain article j’aimerais vous présenter un schémas explicatif qui précisera les différents clichés que je viens de vous montrer.

Suite au prochain épisode…  :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *