Et l’Aventure continue !

Plus d’un mois écoulé depuis le dernier article ! Pas facile de trouver le temps pour écrire chaque étape. Il faut dire qu’il s’est passé tellement de choses depuis la dernière publication ! Il me faudra plusieurs articles pour tout raconter. Allez je me lance !

Le week-end du 6, 7, 8 avril, nous retournons dans le Loire et Cher pour démonter la suite du four et spécialement la voûte. Nous faisons cette fois-ci la connaissance de Christine, la femme de Bruno. C’est là encore une belle rencontre dans cette grande aventure humaine ! Et puis, à nous 4, Christine, Bruno, Ghislaine et moi, il va y avoir du sacré rendement ! Je vous raconte :

Arrivés vendredi vers 19h , nous retrouvons l’édifice comme nous l’avions laissé depuis notre dernier voyage (en février). Enfin pas tout à fait : sur la droite de la façade du four, Bruno avait poursuivi le travail en attendant notre retour.

Nous découvrons le four avec la voûte qui s’est affaissée (ci-dessous).

La « mission » de notre 3ème séjour sera donc de retirer toutes les briques. Attention ça va déménager ! On n’est pas là pour rigoler… Quelques 1000 briques nous attendent (j’en ai compté environ 1000 à 1100) !  Voyez par vous-même :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici le résultat dans la cour :

En une seule journée à nous quatre, toute la voûte est retirée ! Nous avons même dégagé quelques rangées de parpaings constituant le socle du four et fait quelques aller-retours à la déchetterie. Je n’en reviens pas de tout ce travail accompli en si peu de temps ! Il faut dire que la motivation était au rendez-vous, dans la joie et la bonne humeur, éléments indispensables pour une telle efficacité et un tel rendement ! Nous sommes tous très satisfait et très heureux de ce séjour passé ensemble.

Dimanche 8 avril, fin de matinée : il est l’heure de prendre la route. Ca ira vite à charger cette fois-ci avec seulement 16 pierres de sole et une 30 aine de briques, 40 tout au plus… Ce sera un petit chargement pour le kangoo… Il traîne presque par terre… Mais nous arriverons à bon port, tranquillement.

Du coup il nous faudra revenir sans tarder avec un véhicule plus adapté pour rapporter toutes ces briques à Villers Cotterêts.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *