Construction du foyer

Après les deux derniers articles qui se passaient chez Christine et Bruno dans le Loire et Cher, revenons à notre chantier des Hauts de France. Le four prend de plus en plus forme avec cette fois-ci l’apparition du foyer.

La construction du foyer est un élément important pour le four à gueulard. C’est une première pour moi car je n’ai encore jamais construit de foyer. La première étape décrite dans cet article est réalisée en l’espace de trois semaines (chantier démarré le 5 avril, terminé le 25 avril).  J’avais encore sous-estimé le temps nécessaire (quoique durant ces 3 semaines il faut aussi prendre en considération les deux derniers voyages chez Christine et Bruno dans le Loire et Cher…). Ce n’est pas bien compliqué, mais c’est très long à poser ces petites briques réfractaires. Et dans ce type de chantier, deux personnes suffisent amplement pour opérer dans cet espace réduit. D’ailleurs André est toujours de la partie. A nous deux, nous avançons bien. Il y a aussi l’aide des garçons, Enzo et Mathias, qui me facilite également la tâche.

La petite particularité, c’est que j’ai utilisé deux sortes de briques : des grosses qui proviennent d’un ancien four à briques (merci Sylvie et Stéphane) et des classiques (22 x 11 x 5,5 cm) offertes par d’autres clients, Manuelle et Gilbert que je remercie également. J’aime cette idée de retrouver différents matériaux dans ce four, provenant de différentes personnes : c’est aussi une belle façon de soutenir ce chouette projet.

Le sol est tapissé de 4 grandes briques plates (20 x 40 x 2,5 cm) récupérées chez Bruno et Christine avec lesquelles étaient constituées le conduit de cheminée de leur four. Je vous laisse découvrir le diaporama :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petit point technique : j’ai utilisé un mortier à base de sable et de ciment fondu. Le ciment fondu a quasiment les mêmes caractéristiques que le ciment réfractaire. A la place, j’aurais pu également utiliser un mélange de chaux hydraulique + sable fin. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pour terminer le foyer car j’avais utilisé tout le ciment fondu. On le voit bien d’ailleurs sur les quatre dernières photos du diaporama : tout en haut la couleur est gris clair (= chaux + sable) alors que le reste est gris foncé (= ciment fondu + sable).

Voilà, il ne reste plus qu’à fermer le foyer au dessus en y incluant l’assise du gueulard. C’est prévu pour les jours à venir et ça fera l’objet d’un prochain article. C’est encore une belle étape de franchie qui me procure encore beaucoup de joie. Et je suis heureux de vous partager un peu de cette belle émotion.

Après une bonne journée de travail, rien de telle qu’une petite virée au parc du château pour me poser, tout en appréciant ce beau coucher de soleil.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *